Publication ancrée 
Abonnement gratuit chaîne youtube quotidien info
Livres essentiels

Acte 50 des gilets jaunes 26 octobre 2019

Les Revendications mais aussi les effets de la contestation constante


Où en point de mire ? Saint-Étienne !

Gilets Jaunes - Acte 50 - Acte L - avec un appel à manifestation nationale à... Saint-Étienne pour le 26 octobre 2019.
Avec un "On lâche rien !" dont on se demande à quoi il se réfère !
Pour cet acte 50, un regard sur les revendications les plus fréquentes.
Et une conclusion sur l'effet de la contestation constante dans laquelle notre pays semble plongé.

Que voulons-nous ? Résument en un paragraphe des Gilets Jaunes...
Baisse du carburant... Leur liste se termine pourtant par "Prendre des mesures immédiates pour l’environnement".
Une hausse du carburant semble préférable, surtout celui des avions, des bateaux, des camions, des tracteurs.
Quant aux déplacements des particuliers, il convient de distinguer ceux ayant accès aux transports en commun,
donc utilisant la voiture par choix et ceux pour qui la voiture est indispensable.
C'est d'une fiscalité adaptée aux deux types de déplacements que nous avons besoin, et non d'une baisse qui conduit dans le mur de la pollution.

Revendications suivantes : Augmenter nos salaires, Baisse de la TVA, Réindexer les retraites ainsi que les allocations, Justices Sociales.
C'est un débat d'ordre présidentiel !

Quant à Lutter contre les inégalités et Mettre fin aux privilèges des riches... C'est un débat de civilisation.

Bernard Arnault engrange de nouveaux milliards depuis 50 semaines.
Existe-t-il un niveau indécent de fortune, de captation des biens?.
Je le crois. Comme je crois qu'il revient à l'état de fixer des règles qui ne permettent plus d'amasser des logements
dans le but de faire croire qu'il en manque en France et de rendre certains quartiers inaccessibles en dessous d'un niveau de fortune.

Ce sont des débats de société qui nécessitent d'autres approches que celle de revêtir une tunique jaune.

Ensuite : Reconstruire nos services publics.
La fermeture des centres d'impôts, si elle inquiète des fonctionnaire, semble logique.
Plus inquiétante, la mise en place des livraisons à deux vitesses, à bas prix pour certains, très élevées pour les ruraux.

Quant au RIC !
Le Référendum d'Initiative Citoyenne, quel cirque ce serait...
Quel aveu d'échec de la République, de son système de représentation.
Oui, il y a un problème de confiscation des élections par une classe, les élections municipales en seront le prochain exemple flagrant, mais ce n'est pas par le Ric
qu'on va le résoudre, ce serait même l'accepter en lui appliquant un cautère, sur une jambe de bois forcément.

Quant aux effets de la contestation constante, c'est donc bien l'avancée tranquille de l'accroissement des inégalités,
les plus riches, protégés des inconvénients des manifestations, continuent leur marche.
Ils se croient en marche comme des immortels. Au point, parfois, d'en oublier que nous partageons la même terre.








Votre avis quotidien et plus